Avez-vous remarqué qu’il était parfois très difficile de prendre des décisions de faire des choix. Cette difficulté peut se retrouver à des niveaux très variés dans votre vie.

Choisir de porter tel ou tel vêtement ce matin, choisir un restaurant quand vous êtes en vacances et que vous flânez le long de la plage. Choisir de changer de voiture. Choisir de déménager pour une maison plus grande. Choisir de mettre fin à une relation. Choisir de partir vivre à l’étranger.

La vie est faite de choix, de choix qui ont des conséquences ou des impacts plus ou moins importants sur votre vie. Et plus les impacts sont élevés plus les choix sont difficiles à réaliser.

J’ai pendant longtemps analysé les différents types de choix que je réalisais dans ma vie. Et aujourd’hui j’arrive à la simple conclusion qu’il n’y a que deux types de choix fondamentaux. Il y a des choix fuyants ou des choix conquérants.

Certains ont même abandonné l’idée de prendre des décisions face à la difficulté de choisir. Mais ne pas prendre de décision c’est déjà une décision en soi, la décision de ne rien changer. C’est souvent le choix de la frustration, celui de penser qu’on n’est pas capable d’atteindre ses objectifs. Ou de ne pas connaître ses vrais objectifs, de ne pas savoir ce que l’on veut réellement dans la vie. Le choix de continuer de faire les mêmes choses jour après jour même si on n’y prend plus de plaisir. Ce choix est un choix fuyant. Fuyant dans le sens où l’on fuit la difficulté du changement parce qu’il est bien évidemment plus facile, à court terme, de ne rien changer, plus facile de continuer à vivre les mêmes choses, à se plaindre, à trouver des excuses, à se dire ce n’est pas le bon moment je verrai plus tard.

Vous savez quoi il n’y a pas de pires moments que « plus tard ». Quand on pense que ce n’est pas le bon moment c’est souvent parce qu’on s’imagine que c’est un moment où il y a trop de risques, que l’on préfère attendre une période plus favorable où il y aura moins de risques de faire ce changement. Tout changement nécessite de prendre des risques.

Repousser sans cesse ses décisions, c’est tout simplement vouloir éviter le risque et croire qu’un jour il n’y aura plus de risques associés à ce choix. C’est bien évidement totalement faux, il y a toujours la possibilité de se « planter ». Mais à part prendre la décision de se tirer une balle dans la tête, aucune décision n’est irréversible.

Il faut plutôt voir le risque comme un challenge, un parcours fléché. Quand une décision ne donne pas le résultat escompté, c’est une information supplémentaire qui va vous permettre, demain, de prendre d’autres choix plus judicieux. Vous ne perdez jamais à prendre une décision, vous grandirez, vous évoluerez.

Prendre une décision qui vous fait sortir de votre petite zone de confort est un choix conquérant. Tous les choix conquérants comportent une part de risque.

Donc si je résume le fond de ma pensée, la capacité à prendre des décisions, la capacité à faire des choix, est avant tout la capacité à accepter le risque, à gérer le risque, à s’adapter et à persévérer même si le résultat attendu n’est pas au rendez-vous.

Je vous souhaite à tous une vie remplie de décisions, ce qu’on appelle plus simplement une vie remplie.

    1 Response to "Prendre des décisions"

Leave a Reply

Your email address will not be published.