"Décider, c'est assumer les conséquences.

Ne pas décider, c'est les subir"

Acteur ou spectateur de votre vie?

choisissez votre camp

Olivier Picard

Né en 1970 dans le centre de la France, des parents agriculteurs puis commerçant et investisseur immobilier, une passion pour l'informatique dès les années collèges confirmée par des études d'ingénieur à l'UTC. Déjà très intéressé par les processus cognitifs, je me forme sur des technologies qui sont connue aujourd'hui sous le terme d’Intelligence Artificielle.

Un début de carrière de jeune cadre dynamique qui gravit rapidement les échelons. En 1999 marié et papa de 2 enfants je créer une société d'informatique qui surfe sur la vague du marché émergeant de l'Internet Mobile.

Puis la vague retombe en 2001, explosion de la bulle internet et attentat du 11 septembre, c'est "un peu" la crise dans l'informatique. Une période de stress intense, il faut diminuer les effectifs et gérer un conflit d'associés. D'un point de vue personnel aussi c'est la crise avec un divorce.

Très rapidement viens le rebond, une nouvelle famille recomposée, création d'une 2ème société dans le secteur du tourisme, qui ne percera pas, suivi de la création d'une 3ème société dans le conseil. Nouveaux loisirs, marins, aériens, je passe mes niveaux de plongée sous-marine, mon permis bateau, ma licence de pilote privé. Ce furent des années riches en apprentissage. L'agenda chargé qui en découle m'oblige à me former à la gestion du temps et mes loisirs m’apportent des aptitudes bienvenues dans la gestion du stress et la psychologie.

Dans le milieu aérien je découvre les processus "carrés" avec les check-lists, que je transpose dans mes entreprises, et l'importance du facteur humain en sécurité aérienne pour mieux gérer la charge mentale des pilotes, ce qui améliore ma compréhension des processus cognitifs.

En 2005, durant une période de célibat qui va suivre une nouvelle séparation, je découvre les sites de rencontre. Ma frénésie entrepreneuriale reprend de plus belle sur ce marché de la rencontre ou à l'époque des créneaux restent encore à exploiter. C'est le lancement d'une 4ème société en y investissant toutes mes économies.

2 ans plus tard alors que je suis a nouveau en couple avec une compagne qui, comme moi adore voyager. Entre mon petit avion et les lignes régulières, nous parcourons le monde et découvrons une multitude de cultures. Cet épanouissement personnel me donne l'énergie nécessaire pour mettre un coup d'accélérateur sur mes business. Je reprends 100% du capital de ma première société et ouvre le capital de la dernière à des investisseurs pour en accélérer sa croissance. 

Mais en plein démarrage d'une 2ème augmentation de capital, boom, crise des subprimes, le 2ème tour de table ne se fera jamais. Je réduis son cash-burn, me consacre au redéveloppement de ma première société et me lance dans l'investissement immobilier en profitant des opportunités offerte par cette crise des subprimes.

La quarantaine franchie, 3ème période de turbulence de ma vie. Nouvelle séparation et prise de décision de stopper définitivement l’activité de ma dernière société, ce qui implique le deuil de mes économies engloutie. Je réalise alors la puissance du développement personnel et de mon travail en PNL car c'est ce qui me permet de tenir le cap positivement durant cette nouvelle période désagréable.

Cette force intérieure acquise me permet de rebondir rapidement vers un nouveau cycle positif. Rencontre d'une nouvelle compagne et réorganisation ma vie professionnelle afin d'être cette fois plus disponible pour ma vie affective. Je consacre de plus en plus de temps à mon développement personnel, oriente ma société de conseil sur du mentoring d'entrepreneur et transforme progressivement ma société d'informatique afin de pouvoir la piloter à distance.

5 ans plus tard je n'ai besoin que d'un laptop et d'une connexion internet afin de pouvoir travailler de n’importe où dans le monde. Je prends une mini-retraite en mode Tim Ferris, partageant ma vie entre Paris, l'île Maurice et Cannes. Malgré une nouvelle rupture affective, ayant dorénavant de l'expérience en la matière ;-), je garde le cap de cette mini-retraite ayant pour but de faire le point sur le sens que je souhaite donner à ma vie.

Durant cette période, au soleil sous les cocotiers, je décide que cette chenille entrepreneur que j'étais deviendra un papillon mentor afin de transmettre tout ce savoir acquis.

De là est né cette décision de me consacrer aujourd'hui à 100% à cet objectif à travers ce site.